Manger M’Alice

Manger m'Alice

Dans se cellule, Freddy, fou d’amour, dévore Alice, jusqu’au délire..

Accéder au catalogue Noire Soeur

POUVOIR IDÉAL ET PARFAIT t’intégrer à ma chair, M’Alice, ton sang dans mon sang, nos foutres à la même coupelle, tes petits os flottent dessus pour me nourrir mes muscles. Te sens, M’Alice, circuler dans mes veines sans fin, faire le vent dans mes vaisseaux et chanter dans m’oreilles Don’t worry et tes yeux dans mes mains. Tu t’enfuiras jamais M’Alice, sortiras jamais de moi, j’a tout cousu les trous et bientôt plus parler juste avec la cervelle et donner des signes et c’est tout. L’amalgame, toi et moi, ça donne ça. Puissance Pure, toujours. Peuvent observer, les chefs, savoir tout de nous… dès la sortie de Freddy, c’est the end pour eux. Jeu d’enfant ! Because nous, on est le précieux de tout : la Vérité.

 

Manger M’Alice, Olivier Bordaçarre, nouvelle noire, collection Noire Sœur
€ 0.99

EPUB R PDF R

Bouton auteur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :