La marelle

La marelle« L’échappée belle » à cloche-pied, vers le Paradis, d’une femme ordinaire. 

LA RUE ET LA PLACETTE, avec ses micocouliers, étaient désertes. À côté d’un banc, il y avait une marelle dessinée aux craies de couleurs et un caillou abandonné sur la case Terre. Clopin-clopant elle s’en approcha, se saisit de la pierre et la lança après l’avoir serrée très fort dans sa main, un geste qui lui revenait de l’enfance : case 5. Dans son élan, elle se mit à sauter à cloche-pied.

Il y a des vies qui boitent, comme l’héroïne. Une plongée dans l’enfance, un retour à la case départ, sera le déclic d’une renaissance, d’une réappropriation de son existence. Manon Torielli nous conte avec délicatesse cette histoire du temps présent. 

La marelle, Manon Torielli, nouvelle, collection Mélanges, 1.49 €
EAN 9791023403459

Logo e-librairie 2

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :