La vendéenne

La vendéenneLa Baronne se donne à corps perdu dans les bras des Révolutionnaires…   

— AUCUN HOMME NE PEUT ME SATISFAIRE entièrement, mon tout petit général. Même lorsque je n’ai pas l’excuse d’avoir manqué mourir au matin. La République tout entière n’y suffirait pas. La prochaine fois, venez accompagné…
C’est ce qu’il va faire. Par bravade, par fierté, il offre, un soir, sa prisonnière à un état-major au complet. Douze, tous généraux, qui ont affaire à la femme la plus déchaînée qu’ils ont jamais connue. 

Au cœur du déchainement révolutionnaire, notre Baronne vendéenne, prisonnière à Paris dans les geôles, attend l’échafaud. Elle s’en délivre avec son corps comme arme de séduction massive. 

La vendéenne, Pascal Pratz, nouvelle, collection Culissime 1,49
9791023403923

Logo e-librairie 2

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :