Entrailles

EntraillesC’est fou cette manie qu’ont les amoureux des chats de faire des phrases et pire encore…

« Salut, le chat ! »
Le matou se cabre, Francis occupe son territoire, empiète sur son chez-lui. Il précise sa pensée :
« Maaaaaaooo ! »
Francis tente une approche, le chat déguerpit du balcon, file au rez-de-chaussée.
Minh apparaît, elle porte un jean, un tee-shirt.
« C’était quoi ?
— Un copain.
— Un copain ?
— Tu vois Baston, tu vois Trottoir ? Eh ben pareil, mais en plus chatouilleux.
— Ça promet ! La suite du programme ?
— Acheter des clopes. »

Jérémy Bouquin a l’art de brouiller les pistes et de tendre vos nerfs jusqu’à la rupture. Vos nerfs, et surtout ceux de Francis Duval, un dur de dur de la Crim’ mais papa gâteau sitôt qu’on chatouille son chat, Baston. Tuer un chat, c’est un jour passer à l’homme. C’est passer l’ultime marche, tu comprends ? Un chat, c’est le dernier palier avant le massacre final !

Entrailles, Jérémy Bouquin, novella, collection Noir de suiTe, 2.99 €

9791023404487

Clic sur le logo pour accéder au téléchargement
Clic sur le logo pour accéder au téléchargement

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :