Les chouchoutes

Les chouchoutesLes jeunes pensionnaires ont les fesses cuisantes pour leur plus grand plaisir
et celui de celle qui distribue les coups. Délicieusement pervers et cinglant !

Reine les pelota d’une main complaisante, comme si elle en prenait les dimensions, allongea une claque retentissante, bientôt suivie d’une deuxième et de plusieurs autres : l’astre lunaire frémit sous la fouettée, mais loin de se troubler, Nelly développa davantage les rondeurs de son cul, et souriante, murmura :
— Encore, fesse-moi encore.

C’est curieux cette prédilection que manifestent certains amateurs pour les établissements de filles où l’on pratique notamment la fessée ! Momas a le chic pour les titiller de la manière la plus agréable, c’est-à-dire la plus coquine. (Préface Franq Dilo)

Les chouchoutes, Alphonse Momas, roman, collection Culissime Perle rose, 3.99 €
EAN 9791023404616

Clic sur le logo pour accéder au téléchargement
Clic sur le logo pour accéder au téléchargement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :