Augustine

AugustineComment une lesbienne militante vient-elle à succomber à un homme entreprenant ?

Tout en jasant, on était sorti du bal, et l’adroite Augustine qui n’amenait pas là sa proie pour filer le parfait amour, avait eu soin de la conduire dans un cabinet très isolé dont, par les arrangements qu’elle prenait avec les entrepreneurs du bal, elle avait toujours soin de se rendre maîtresse. « Oh Dieu ! dit Franville, dès qu’il vit Augustine fermer la porte de ce cabinet et le presser dans ses bras, oh juste ciel, que voulez-vous donc faire ?… Quoi, tête à tête avec vous, monsieur, et dans un lieu si retiré… laissez-moi, laissez-moi, je vous conjure, ou j’appelle à l’instant au secours.»

Sade, (premier militant LGBT au XVIII° ?), prône la liberté sexuelle dans une proclamation bienvenue et termine par un morceau de comédie où le conformisme sexuel détonne sous sa plume d’habitude sulfureuse. Un Sade léger qui marivaude, une surprise ! (Préface de Jean Zaganiaris)

Augustine, Marquis de Sade, nouvelle, collection Culissime-Perle rose, préface Jean Zaganiaris, 2.99 €, EAN  9791023405156

Clic sur le logo pour accéder au téléchargement
Clic sur le logo pour accéder au téléchargement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :