Sur la béquille

Sur la béquillePour réussir, il faut mouiller le maillot.
Dans le cyclisme, les effets secondaires du dopage sont parfois surprenants et… handicapants.

Deux semaines que je suis en manque de cul dans ce trou. Je vais craquer. Pourtant ce n’est pas mon premier stage intensif. Ça non, on ne peut pas dire. Même si je suis encore jeune dans le domaine de la pédale, j’attaque ma deuxième saison chez les pros. À vingt-trois ans, c’est la classe. D’ailleurs, je suis ici, à Neuville-en-Ferrain, parce que dans trois semaines, « contre la montre », je défierai les autres au Grand Prix des Nations. Nous sommes trois à avoir été choisis par le manager. Je suis remonté à bloc. Même quand les non sélectionnés vont s’éclater le soir et que je m’emmerde à l’hôtel. Du coup, je pense à Margot. Elle me manque comme jamais.

Elodie Torrente dresse le portrait jubilatoire d’un roi de la pédale qui devrait se mettre au régime sans selle pour calmer ses ardeurs.

Sur la béquille, Elodie Torrente, nouvelle, collection Culissime, 1.49 €, EAN 9791023405071

Clic sur le logo pour accéder au téléchargement
Clic sur le logo pour accéder au téléchargement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :