Novembre, 4 nouveautés

Ah ! ne lui parlez pas d’enfant ! Ce mois-ci on retrouve la noirceur distillée par la plume d’Eva Scardapelle dans Une vie contre une autre. Elle nous interroge : jusqu’où une mère aimante peut-elle supporter la tyrannie d’un fils unique possessif à l’extrême ? Cette veuve n’a qu’un fils qui lui pourrit la vie au-delà du supportable… sa vie qu’elle souhaiterait ranimer avec un autre homme aimant… L’auteure nous embarque dans cette histoire à la fin glaçante, et, ne le répétez pas, en complice de papier, on adhère totalement à cette chute. Puis coup sur coup les gâtés, SKA vous présente deux Blackfox. Dans Carton plein, il a le chic de prendre une tranche de vie ordinaire pour l’assaisonner avec les épices du sexe. Etre serviable peut avoir certains avantages lorsqu’on vous remercie en payant de sa personne… D’où il ressort que la serviabilité aura sa récompense, ô combien voluptueuse, quand la maturité se trouve être débarrassée des chichis. On s’active à fond, on épuise les désirs réciproques ! Avec Sous les étoiles, on savoure le goût du péché, de la transgression. Se faire donner le bon Dieu sans confession fut le premier acte de séduction de ce curé mirifique… C’est fou cette attirance qu’éprouveraient certaines femmes pour les hommes en uniforme. Quand celui-ci est une soutane, les fantasmes sont convoqués. Un tel outil de drague délurera-t-il une pure jeune fille consentante ? Blackfox ira en enfer, pas sûre que cela lui déplaise. Enfin SKA a déniché une perle rose signé de Théophile Gautier. Il s’agit de son voyage luxurieux en Italie raconté à une admiratrice… « la Présidente », renommée Bellissime.
« Le voyage en Italie à cette époque constitue la destination initiatique d’où il est rapporté quantité d’histoires dont le sel assaisonne les rêves des puceaux et des jeunes bringueurs trop à l’étroit dans ce Paris noir, ennuyeux pour tout dire. Destination presque obligée, comme la direction de l’Orient, car il y a là-bas, dans ces contrées, dit-on, tous les spécimens que l’imagination érotique peut proposer aux robustes de la culotte et surtout aux bracquemarts héroïques.» (Extrait de la préface d’André Lacaille)
Et toujours en vitrine une nouvelle SM et un roman ado : l’éclectisme et la qualité littéraire, toujours la marque de fabrique de SKA.

 

TOUT NOTRE CATALOGUE CONSULTABLE SUR NUMILOG

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :