Kho-Dô

L’inceste peut conduire  à la folie, jusqu ‘à l’amour dévoreur ?

Tout au long de la semaine, Izumi se prépara à accueillir Marieke. Il rangea son appartement, fit le ménage, l’inventaire de son nécessaire à thé et à koh-dô. Il acheta des écorces d’eucalyptus, de cannelier, de bois de santal et de cèdre, un nouveau charbon et des cendres propres, nettoya son brûle-parfum et son porte-encens. Il se procura une branche de cerisier et une hampe d’orchidée pour confectionner un ikebana. Comme l’inspiration l’habitait, Il composa quelques haïkus. Puis il acheta une panoplie de couteaux d’office, à découper, trancheurs, désosseurs, trois santokus polyvalents avec lames d’acier inoxydable et un fusil à aiguiser.

Mathilde Bensa s’est emparée d’une histoire paroxystique ayant défrayé la chronique criminelle. Avec une écriture limpide, elle expose le ressort du passage à l’acte. Sur fond culturel nippon fait de calme douceur policée, une montée glaçante vers l’horreur…  

Kho-Dô, Mathilde Bensa, nouvelle, collection Noire sœur, 1.99 € 

EAN 9791023407044

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :