Le savoir-défaire

Frigide, elle ? Tout au contraire. Mais il faut faire voler en éclats le savoir-faire de son partenaire pour dépasser les conventions. C’est de l’innocence de celui-ci dont elle a besoin…

Tu m’explores et c’est beau de te voir ne pas savoir d’avance si ça m’est agréable. Il est bien de désapprendre, d’oublier la technique, ta main trébuche, se perd, ne sait plus trop où aller, où se poser, quelle direction prendre. Tes doigts se décident à tenter, le bas du dos juste au-dessus de la raie des fesses, oui, ou plus haut le long de la nuque, oui, continue, on peut trouver de nombreux endroits à palper, effleurer, tordre, même si j’aime bien ça aussi, tes deux doigts dans ma chatte.

Insondable mystère de la sexualité de chacun et de chacune, constituée de sa propre histoire, de son ressenti passé, de ses sensations vécues et surtout de son cerveau ayant engrangé une multitude de stimuli agréables qu’on souhaite voir restitués au gré des rencontres amoureuses. Dans ce très beau texte, Baptiste Madamour nous offre une version très personnelle d’On ne badine pas avec le sexe. 

Le savoir-défaire, Baptiste Madamour, nouvelle, collection Culissime, 2.99 €
EAN 9791023407839

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :