Hombres

Quand la poésie du pauvre Lelian transcende ses amours mâles…

 

[…] Mes amants n’appartiennent pas aux classes riches :

Ce sont des ouvriers faubouriens ou ruraux,

Leurs quinze et leurs vingt ans sans apprêts sont mal chiches

De force assez brutale et de procédés gros.

 

Je les goûte en habits de travail, cotte et veste ;

Ils ne sentent pas l’ambre et fleurent de santé

Pure et simple ; leur marche un peu lourde, va preste

Pourtant, car jeune, et grave en l’élasticité ;

 

Leurs yeux francs et matois crépitent de malice

Cordiale et des mots naïvement rusés

Partent non sans un gai juron qui les épice

De leur bouche bien fraîche aux solides baisers ;

 

Leur pine vigoureuse et leurs fesses joyeuses

Réjouissent la nuit et ma queue et mon cu ;

Sous la lampe et le petit jour, leurs chairs joyeuses

Ressuscitent mon désir las, jamais vaincu.

Hombres de Paul Verlaine est un recueil de poèmes parus sous le manteau et faisant l’apologie des amours au masculin. Miss Ska se devait de faciliter l’accès à ces merveilles érotiques et fortes. Voilà qui est fait quand les mots du poète s’accordent à sa sexualité, comme un alcool puissant et que résonne sa musique du désir de foutre en cul. Un fleuron de la collection Perle Rose. (Avant-propos d’André Lacaille)  

Hombres ! Paul Verlaine, poésies, avant-propos d’Ancré Lacaille, collection Culissime, Perle rose, 2.99 €
EAN 9791023408133

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :