Les Hyènes

Dystopie inquiétante, racontée au travers de la correspondance amoureuse très chaude de deux amants séparés par les Hyènes, redoutables gardiennes de camp durant la dictature thunbergienne…

[…]Larzac, baraque 143
20 avril 2057
Mon bel amour, je t’adresse ce message comme on lance une bouteille à la mer. J’ai rentré ton adresse, si elle est toujours active, tu découvres à l’instant sur ton écran un signe de moi, après trois mois de silence. Parmi les muslims qui sont dans ma baraque, il y en a un qui dispose d’un G13 de l’armée, crypté, on ne sait pas comment il l’a obtenu, mais j’en profite bien sûr moyennant quelques menus services rendus dans le but de te joindre. Il faut faire très attention ici car toutes les communications qui sortent du camp sont surveillées. On risque 15 jours de « famine » au mitard. Et je ne pourrai pas faire long. Réponds-moi, je t’en prie. Rachid m’a promis de ne pas lire tes messages avant de me les transmettre. Je t’aime. Frankie
_____________________________
Paris suburba secteur 3 bis
21 avril 2057
Mon aimé
Quel bonheur d’avoir enfin de tes nouvelles. Enfin ! J’étais dans un tel état d’angoisse. On ne sait pas ce qui se passe dans ces camps de rééducation alimentaire et environnementale. Je veux tout savoir. Comment tu te portes, ce que tu manges, comment tu vis. Ce qu’ils te font. […]

Rose Bollert, après nous avoir régalés avec son inoubliable Bande Son, nous raconte les affres d’un couple séparé par la captivité : une seule ressource pour ne pas sombrer dans le désespoir, les souvenirs de leur passion amoureuse au fil d’une correspondance aux éclats érotiques sans pareille… Mais la chute surprendra plus d’une lectrice et d’un lecteur… Les légendes sont faillibles.

Classé Culissime majoritaire avec de la noirceur à l’intérieur… 

Les Hyènes, Rose Bollert, novella, collection Culissime, 2,99 €
EAN 9791023408171

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :