Circus Ghetto

Dans un Rouen bombardé durant la dernière guerre naît un marmot, un têtard, qui raconte avec ses mots disloqués : sa famille, sa vie dans son quartier peuplé de clowns de son âge et de personnages singuliers…

Élargir le fleuve impassible jusqu’à l’horizon pour que s’y engouffre l’océan couleur de catafalque, eau désormais infranchissable pour l’ennemi, se précipiter dans les abris et tant pis si on galope à schlague abattue sur la piste défoncée pour gagner l’autre bord et se terrer, on se bouscule, on saute, on s’éclabousse de soi sans pudeur lorsqu’une balle perdue trouve son maître ou sa maîtresse, la blessure est déjà d’encre, corrompue par la poudre, on se déchire par fragments d’intimité, et c’est ce puzzle de chairs poisseuses, de paletots et de leggins en charpie que charrie l’eau secouée de spasmes. Des chevaux arrachés aux quais y hennissent encore et leurs attelages les tirent par la queue vers les bas-fonds, les poissons se font fritures pour les temps difficiles. Nuit frémissante du fleuve sombre s’étirant jusqu’au delta, cet ultime système veineux incapable de filtrer ses eaux et d’en retenir la substantifique moelle.
Mon innocence n’était qu’une tétine de biberon voguant sur les pleurs de Chose Mère qui ne comprenait rien à la guerre, ou faisait semblant, je ne sais pas. Pourquoi, disait-elle, on n’était pas trop malheureux avant, et maintenant, avec toutes ces privations c’est encore pire.

Dans ce voyage au pays l’enfance, Claude Soloy nous donne son roman le plus personnel. Il évoque tous les sortilèges et les peurs engendrés par des lieux ordinaires, les passions et les haines suscitées par des personnages hauts en couleur et surtout l’immense amour qu’il éprouve à l’égard de ses proches. Le tout est magnifié dans le style propre à l’auteur, fait de références et de poésie, où le fantastique le dispute à la fantaisie. L’amoureux de la langue s’y exprime avec une alacrité magnifique. Claude Soloy est un littérateur bêtement ignoré du monde de l’édition. Ska est fier de vous offrir l’occasion de plonger dans son monde imaginaire assis, en l’occurrence, sur les réminiscences extirpées de l’amnésie de son enfance.  

Circus Ghetto, Claude Soloy, autoportrait, collection Mélanges, 4.99 €
EAN 9791023408225

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :