Tripalium

Quand une sœur veut venger son frère sacrifié sur l’autel de la rentabilité

[…] Ses souliers vernis couinent sur les tomettes. Il rajuste machinalement son nœud de cravate. Il se trouve emprunté. Il se sent mal à l’aise depuis qu’il est entré dans la salle du restaurant perdu sur la lande au bord de la mer. La cliente solitaire et blonde assise à côté de la cheminée sans consommation devant elle l’a salué d’un hochement de tête. Il a répondu de même, avant d’aller s’asseoir près de la fenêtre aux rideaux jaunis. Le silence s’est établi. A duré. Il s’en est accommodé, n’étant pas liant de nature. La situation vire à l’étrange, mais un coup de téléphone remettra vite les choses en ordre. Sauf que la porte au fond, après le bar, est fermée à clé.
Il dit :
— Merde !

Le mot juste, le sens du détail et de l’ambiance, un regard aigu sur la société et les hommes. Deux textes noirs d’Oppel, courts et percutants. Glaçants de noircitude 

Tripalium, Jean-Hugues Oppel, 2 nouvelles, collection Noire Sœur, 2.99 €
EAN 9791023408300

 

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :