Swooch ! #01

Personne ne l’a vu, personne ne le connaît. Violent, dangereux, il est le mal incarné, il est l’ennemi public N°1…

Quand la porte encadre ce beau mec avec ses boursoufflures musculaires appétissantes sous son t-shirt siglé « J’ ♥ Le Havre », je lui cale dans les dents :
— Ça urge, panique maxi au sommet, j’ai besoin que tu m’allumes de tes lumières.
C’est un type réglo, et pas compliqué, il se désape recta. Un petit cul musclé d’enfer et une teub à tomber à genoux. Un profileur de ce gabarit, elle n’est pas née celle qui voudrait me le dérober. L’avantage, avec Jmamba, c’est son mode de réflexion, la forme de sa cogitation, le lieu d’extraction de ses intuitions. Il possède un mode opératoire pas banal. Pour émulsionner sa cervelle en vue de profiler les criminels, il a besoin d’une sieste crapuleuse à l’issue de laquelle ses idées naissent dans les volutes de sa Pall Mall. C’est le genre d’exercice intellectuel propice à contenter, et ma libido, et mon professionnalisme. Je n’ai pas le temps de lui faire un topo de la situation qu’il est déjà au lit, chapiteau dressé, les bras tendus vers moi dans une prière touchante et un voussoiement hiérarchique qui m’électrocute :
— Henriette, auriez-vous l’obligeance d’agiter mes grelots !

Le pays est au bord de l’implosion. Depuis quelques semaines un ennemi public se déchaîne, les attentats sanguinaires qu’il commet se multiplient. Les médias le surnomment la « Bête » tant la bestialité de ses crimes qu’elle signe d’un grand « N » traumatisent l’opinion. L’agente spéciale Bulot est chargée de « traiter » la « Bête » avec l’aide de Jmamba, le profileur spécialiste de la traque des humanoïdes déréglés. Le cortex de « N » aurait-il été hacké, transformant ce brave petit soldat du capitalisme mondialisé en soldat de l’« e-monde » ? La chasse à « N » est ouverte !
« Il est N » est une collection de récits courts, noirs, inscrits dans notre époque. Périodiquement un nouvel épisode du feuilleton par un nouvel auteur. Jérémy Bouquin qui a créé cette série dans l’esprit des feuilletons de la grande époque de la littérature populaire renoue avec l’esprit du mauvais genre. N serait-il un nouvel avatar de Fantômas qui aurait mangé du Poulpe enragé ? Max Obione a l’honneur d’ouvrir la série, d’autres auteurs piaffent pour apporter leur contribution de chaos et de fureur.

Swooch ! Max Obione, feuilleton, épisode #01, collection Il et N, 2,99 €
EAN 9791023408621

Version papier disponible sur la librairie en ligne de TheBookEdition.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :