PROMO de NOVEMBRE Vive la Romance !

Ah qu’elle est belle la romance, celle qui réchauffe les petits cœurs transis, isolés dans l’indifférence, dans le manque d’une ou d’un autre à aimer ! Ah qu’elle est salutaire notre offre de novembre à petits prix ! En un clic et trois sous, en téléchargeant notre sélection, vous partirez dans un ailleurs de fictions aptes à vous embarquer dans une autre réalité aux couleurs rose à rouge plus vif. Eros et son messager Cupidon guident la plume de nos auteurs, laissez-vous aller, ce sont des belles histoires où le sentiment ranime la beauté d’un jour triste….

Romanceros
Frédérique Trigodet

3 nouvelles, 3 tranches d’amour pour les affamés de belles histoires sentimentales…

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est couv-romancerso.jpg

Elle reste figée, regarde Erik, hésite… Puis se dit soudain que plus rien n’a d’importance : le divorce, le burn-out, sa cinquantaine passée, son âge à lui, l’idée d’un retour à sa vie d’avant, elle s’en fiche ! Tout se mélange tandis qu’ils se dévorent des yeux. Erik ne bouge pas. Il la mange du regard dans un silence bouillonnant de non-dits. Il est plus grand qu’elle. Elle aimerait se coller à lui, qu’il l’entoure de ses bras solides puis la soulève pour l’entraîner dans la chambre. Sa gorge se serre à en pleurer tellement elle a envie de lui. Une onde brûlante monte de son ventre jusque dans ses épaules, sa nuque, sa tête… Elle se décide, se jette dans l’eau de ce qui l’attend. Elle aide Erik à retirer son manteau et son pull trempés par la pluie, puis le prend par la main pour l’entraîner dans la chambre. Elle respire son odeur de vent et de pluie sur la mer.

Procurer de l’émotion, titiller la libido en panne de partenaire, rêver de se fondre dans les bras de l’autre, telle est l’ambition de ces romances aptes à donner un bonheur de lire sans complexe. Frédérique Trigodet y excelle au point que le magazine Nous deux ! les publie régulièrement.
Câline-moi, chérie !

Au temps des belles
Francis Pornon

Évocation à travers le temps de ces dames au cœur généreux et à la cuisse légère…

« Elle lui prit la main, s’engagea dans l’escalier, monta prestement. Dès qu’elle eut refermé sa porte, elle se retourna. Cette fois ce fut elle qui le plaqua contre la cloison. Comme il restait inerte, elle plongea sa langue dans la bouche, ses doigts dans les cheveux. Enfin, il se décida à soulever son pull, glisser la main dans son soutien-gorge… »

Ska rassemble dans ce recueil les nouvelles érotico-historiques de Francis Pornon dont le style délicat fait merveille pour évoquer ces dames du temps jadis, qu’elles soient dame de cour ou membre d’un réseau de résistance.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-panier-ska-copie.jpg

La pose
Marie Lacroix

La caresse du pinceau sur la toile peut amener le peintre et son modèle à des caresses bien plus brûlantes.

— J’AIMERAIS VOUS PEINDRE, dit-il, j’adore voir plonger la ligne de votre cou vers vos seins, cette courbure au niveau de vos hanches est superbe et laisse deviner le galbe du ventre et des cuisses. Je vous en prie, acceptez de poser pour moi.
— Je ne sais pas, bredouille Diane… Peut-être… Oui, pourquoi pas…

Le texte léger et sensuel de Marie Lacroix évoque à merveille la passion dans l’œil du peintre et le trouble de son modèle.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-panier-ska-copie.jpg

Ô Plaisirs
Isabelle Letélié

Poursuivre la merveilleuse exploration de la carte du Tendre et du cru…

[…]Au début, je vous avoue que j’étais un peu gêné. Je me souviens de la première fois. J’avais été réveillé par les ébats d’un couple dans la chambre voisine : des cris et des coups contre le mur m’avaient d’ailleurs fait d’abord penser qu’il s’y passait autre chose, avant de comprendre. Vous vous souvenez de la scène avec les Italiens dans le refuge, dans Les Bronzés font du ski ? Voilà, c’était exactement ça. J’ai donc été surpris, embarrassé, un peu excité aussi il faut bien l’avouer. Et fatigué le matin.

SKA a déjà publié des nouvelles noires d’Isabelle Letélié, mais elle est aussi autrice de micro nouvelles érotiques. Ces textes sollicitent joyeusement vos zygomatiques, et croyez-nous, la surprise est totale ! Ce sont des merveilles de drôleries, variées tant par la nature des personnages que par les situations, les plus diverses possibles. On vous l’affirme c’est un bijou, une succession de fusées narratives : de hilarantes à très excitantes. Et c’est le second volume ! Nous sommes certains qu’à la fin de la lecture d’Ô Plaisirs ! vous vous précipiterez, si vous ne l’avez pas encore lu, sur le volume 1 : Ô Désirs ! paru en février 2020.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-panier-ska-copie.jpg

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :