Sous les étoiles

Se faire donner le bon Dieu sans confession fut le premier acte de séduction de ce curé mirifique… Nos entrejambes claquaient, se heurtaient, s’entrechoquaient. Des étoiles me montaient dans les yeux. Si le curé atténuait l’intensité de ses va-et-vient, c’était pour mieux amplifier le mouvement et l’effet des percussions. Mon cul remuait en tous sens, et il... Lire la suite →

Bellissime

Le voyage luxurieux de Théophile en Italie raconté à une admiratrice… Oh ! qu’une main s’introduisant par l’interstice de ma culotte effondrée, et s’arrondissant autour de ce bâton de chair, comme un con idéal, m’eut été agréable, dans cette dure situation ! Comme une langue, m’argentant d’une salive luxurieuse ce filet de prépuce, qui est le clitoris... Lire la suite →

Carton plein

Etre serviable peut avoir certains avantages lorsqu’on vous remercie en payant de sa personne… Je remontai sa jupe pour avoir une belle vue sur ses fesses magnifiques. Elle prenait son pied autant que moi, et nous n’avions besoin d’échanger ni regards ni paroles. Mes coups amples et profonds lui suffisaient, alors je continuai comme ça, en lui caressant,... Lire la suite →

Une vie contre une autre

Jusqu’où une mère aimante peut-elle supporter la tyrannie d’un fils unique possessif à l’extrême ?     Elle reprit son stylo et leva la tête. « Au suivant ! » L’homme d’une cinquantaine d’années qui s’avança vers elle la scrutait de ses yeux bleu lavande, un large sourire aux lèvres. Les joues empourprées, la patronne tira nerveusement sur les manches de sa robe aux... Lire la suite →

Novembre, 4 nouveautés

Ah ! ne lui parlez pas d’enfant ! Ce mois-ci on retrouve la noirceur distillée par la plume d'Eva Scardapelle dans Une vie contre une autre. Elle nous interroge : jusqu’où une mère aimante peut-elle supporter la tyrannie d’un fils unique possessif à l’extrême ? Cette veuve n’a qu’un fils qui lui pourrit la vie... Lire la suite →

Pulp ! 4

C’est épatant ces outils frappeurs qui attisent le plaisir… ils ont un effet magique…   Dominatrice professionnelle, elle exerçait dans une pièce entièrement dévolue à son art, et dans l’étalage de ses outils de travail, je m'appropriai une cravache dont le sifflement sonnait délicatement à mes oreilles. Keshia m’avait dit de la garder pour moi. Et... Lire la suite →

Bad Dog

Une femme amoureuse à l’extrême voit son couple se déliter à cause de l’’irruption d’un chien…   Il ne faisait que jouer avec son Gus. Parfois, ils partaient se promener pendant des heures. Au retour, le chien m’ignorait. Je n’appartenais pas à leur monde. Ils s’adoraient. Moi, je devenais de plus en plus transparente. On voyait les veines courir sous ma peau, comme... Lire la suite →

Sniper blanche

L’hôtel Tennyson Arms sur l’ile de Salina est exceptionnel de luxe et de beauté… Malheur à ceux qui viennent troubler ce paradis   Il saisit un fusil à lunette avec silencieux qui reposait sur un socle et le lui mit délicatement dans les bras. Sans un mot, il lui désigna une cible dans un angle. Elle... Lire la suite →

Casting

Quand on est sans travail, courir les castings de films de charme pour décrocher un cacheton peut réserver des surprises de taille…   — Que... Quel genre de scène ? L’autre, embarrassé, c’est la partie la plus délicate de son job : — Oh, rassurez-vous ! Bien sûr il s’agit d’une scène... euh... disons... torride... Mais, comme je vous l’ai dit,... Lire la suite →

Les nouveautés d’ octobre 2017

Nous retrouvons ce mois-ci Frédérique Trigodet qui poursuit ses American Stories ; elle nous raconte l'histoire d'une femme amoureuse à l’extrême qui voit son couple se déliter à cause de l’’irruption d’un chien… Bad dog en effet ! Toujours la même qualité d’écriture au service du récit. Les personnages dérisoires sont toujours aux prises avec... Lire la suite →

Le culte de Thérèse

Dans la famille trio-de-poêle, on sacrifie au culte de Thérèse… cette fratrie lubrique pratique avec ferveur et profondeur jusqu’à l’obsession… Le lendemain, le soleil tapait à plein. Chantonnant, échangeant des plaisanteries gaillardes, les frères travaillèrent dur en compagnie de leur sœur. Vers midi, rouges et en sueur, ils finissaient de charger la charrette, quand les... Lire la suite →

DESAUBRY, la compil’

Jeanne Desaubry, romancière, s’adonne aussi aux petites formes littéraires comme la nouvelle noire avec une réussite éclatante et sombre en même temps.. Voici quelques nouvelles compilées illustrant son talent… Ils sont venus me cueillir aussi, plus tard. Ils ont emmené Léna en foyer. Je me suis sentie soulagée. C’est vrai que ces endroits-là, c’est pas... Lire la suite →

Vendredi 13

À la recherche de Mona disparue dans une NoGoZone… une anticipation apocalyptique où l’activité d’un sex-boy-toy le dispute à celle d’un tatoueur au fer rouge… Les lumières tournent sur deux corps. Un homme. Il danse avec une fille. Le spectacle attire. Lui vient entourer de ses bras la blonde aux cheveux tressés, il laisse courir... Lire la suite →

Justice pour tous

Un jeune alcoolo paumé en butte à la vindicte d’un pilier de bistrot agressif… Noir, comme la couleur de l’homme ivre… L'abus d'alcool est la première maladie qu'on chope quand on est chômeur, tout comme le rhume et le nez qui coule sont les premiers symptômes de l'hiver. Et ma mère a écouté mes plaintes... Lire la suite →

Piano Palace

Les longues et belles mains du pianiste font fantasmer les riches clientes en mal de jeunesse…  jusqu’à la réalisation de leurs désirs… Cela ne faisait pas une minute qu’elle était arrivée chez moi que déjà sa douce main passait dans mon pantalon et l’escamotait avec une virtuosité inégalable. Elle me fit comme chaque fois un effet instantanément... Lire la suite →

Le roi René

Sur les routes du Tour de France, la rencontre d’un jeune garçon et d’un vieux motard au guidon de Daisybelle, sa moto side-car… Des voitures officielles nous dépassaient en filant à toute allure vers l’arrivée. Nous nous engageâmes donc en ouvreur de route sur la Daisybelle qui brillait, qui pétaradait, qui… Sans compter que l’allure... Lire la suite →

Tout Pulp !

Trois histoires où le sexe constitue le ressort ultime… D’une démarche titubante, elle traversa la pièce pour s’emparer d’un paquet de cigarettes sur la table basse. Sa main leste manqua de provoquer la chute d’un verre rempli d’alcool blanc. En plus de ses escarpins, elle ne portait qu’une paire de collants en nylon montant jusqu’au nombril,... Lire la suite →

Kikuchiyo

La belle Kikuchiyo chantée par Pink Martini a inspiré les auteurs du 16e Festival de Mauves en Noir… Elle s’appelait Kikuchiyo…  À travers la nuque de son cou en porcelaine La lumière bleue du night-club se balançait Je la tenais pendant que nous dansions Je sentis ses douces épaules trembler Pourquoi cette tristesse… pourquoi cette... Lire la suite →

La Baronne toute entière

De la Révolution jusqu’à l’Empire, la trajectoire de la Baronne de feu…  aux fesses… cinq épisodes réunis de l’Histoire de France… lubrique… […] On ne discute pas les ordres du Premier Consul. Elle s’exécute. Très goujat, il ne prend même pas le temps de baisser son pantalon et, se couchant sur elle, extrait son sexe et se prépare à... Lire la suite →

Le pouce crochu

Une fille opiniâtre poursuit l’assassin de son père…  ainsi se résume succinctement cette histoire, écrite par l’un des précurseurs du roman policier… Était-ce bien une main, cette tâche noirâtre qui tranchait sur le rideau blanc ? Camille en douta d’abord, mais elle ne parvenait pas à s’expliquer cette étrange apparition. Elle crut même être dupe d’une... Lire la suite →

Kraken, mon amour

Échappant à la lubricité d’un tyrannosaure, l’étreinte d’un kraken câlin conduit Cath au sommet de la jouissance… Les huit bras savaient quand être doux ou durs, pressants ou légers. Ils roulaient, malaxaient, aplatissaient sa peau, semblable à de la pâte à pain. Kraken était son artisan boulanger. Elle ronronnait sous la pression des bras et des mini-tentacules rattachés,... Lire la suite →

SNIPER, la série

Ces bienfaiteurs n’ont peur de rien. Il faut bien nettoyer les ordures qui polluent la planète, et eux se dévouent en flinguant à tout va… Madère regroupait déjà quelques brebis égarées du troupeau VIP des Nettoyeurs Internationaux Révolutionnaires. Les fameux NIR, qui écumaient la surface de la terre de tous ses parasites notoires, depuis la... Lire la suite →

An American hero

Un écrivain velléitaire se rêvant en Stephen King se réveille dans une peau inconnue…. rencontre du 3eme type en prime. — Dis-moi qui tu souhaiterais être. Je n’ai pas voulu le vexer, alors j’ai hasardé : « Stephen King ? » — Ah non désolé, il est vivant ! Tu dois choisir une personne morte. J’ai réfléchi, repensé à tous mes... Lire la suite →

Crapule

Un paumé déambule dans les rues du Havre et bute sur Momo et son chien Crapule… J’aimais discuter le bout de gras avec lui. Il parlait un langage perdu, celui des hommes oubliés. Il trônait sur son tas de cartons, la jactance en bandoulière, la vanne rieuse, empereur cradingue, un sourire jovial barrait son visage couperosé à vie, bien que... Lire la suite →

Gun

La mésaventure d’un petit commerçant du sexe dont les projets d’expansion ont été brutalement contrariés par la concurrence sauvage… C'est qu'il voulait causer, ce con ! On cause pas quand on a le canon de mon gun dans le trou de son nez, on chie dans son froc. Il devait avoir des Pampers, ma parole ! Il... Lire la suite →

Luna Park

Le tourisme à thème peut réserver des surprises lorsqu’on se retrouve seul sur le site de la centrale nucléaire éclatée de Tchernobyl… Je dois changer d’endroit, ils ont peut-être aperçu le faisceau de ma lampe et je ne suis plus en sécurité, ici. J’ai pensé « Ils », pourquoi j’ai pensé « Ils » ? Je ne peux m’empêcher de songer... Lire la suite →

Silences

Descente en enfer schizophrénique où l’enfermement en soi le dispute à la menace de l’Autre… Une introspection terrifiante ! Je m’apaise sous l’eau chaude. Sous les douches répétées, mon corps disparaît pour se mélanger à l’eau qui coule. Parfois je vois des morceaux entiers qui s’engouffrent dans la bonde. Je ferme les yeux, retiens ma respiration. Le... Lire la suite →

Flight to Kidney

What's left to sell when poverty took it all? Your body, whole or by bits… VERSION ANGLAISE As she was unwrapping a brand new pair of Jimmy Choos, while all he had unwrapped this last two to three years were the pills he couldn't live without anymore, in between dialysis as he always was, she suddenly... Lire la suite →

Un presque joli conte de fesses

Au pays merveilleux de la gaudriole, la princesse s’appelle Monique qui donne sa langue rabelaisienne à tous les chats gourmands… Il était une fois une princesse moche comme un pou, de la tête jusqu’au cou. Mais alors très super bien roulée, en dessous jusqu’aux orteils. Par exemple elle avait deux nibars melons moulés à la Marylin qui pointaient... Lire la suite →

Eau dormante

Pour son dernier dossier, la juge d’instruction mène seule ses investigations. Sur place, elle hume l’odeur du crime… À côté des vêtements d’homme un peu vieillots, s’entassent des piles de dessous féminins sexy à dentelles, bien rangés par couleur, rouges ou noirs, des porte-jarretelles, des nuisettes, des menottes et une ceinture de chasteté ! Le vieux... Lire la suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑