Les égarés

Les traumas de la guerre ont la vie dure, des bombes à retardement mentales… La mère prit son couteau, l’enfonça dans l’œil de la bête. Elles attendirent en silence que le sang ait coulé alors qu’arrivaient, attirées par l’odeur, les poules prêtes à picorer les restes. Elle incisa la fourrure par les pattes arrière. Elle... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑