Contrat de chair

Le destin de Victorine, orpheline, que le Second Empire expédia en Nouvelle Calédonie pour satisfaire « un besoin en femmes »… Sur le chemin, Victorine fut émerveillée par les palmes ondulantes des cocotiers, l’éclat écarlate des flamboyants, l’atmosphère baignant tour à tour dans l’enivrante fragrance des fleurs de tiaré et l’odeur écœurante des mangues qui pourrissaient, éclatées... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑