Soudain, partir

Une femme harassée par un quotidien usant marche au travers de la nuit vers le café du port… Quand je me suis penchée à la fenêtre, un bateau a traversé la nuit. Je distinguais à peine sa silhouette. Pareil à une guirlande lumineuse, il a glissé en éclairant la surface noire de la mer autour... Lire la Suite →

Une odeur de brûlé

Quand la déprime postnatale vise un père paumé, le slogan « fumer tue » se vérifie…   Arrête de pleurer, Tim ! Je t’en supplie ! Arrête de pleurer. Tiens, tu vois, fiston ? Je te prends dans mes bras, je te chante une berceuse, celle que ma mère fredonnait quand j’étais petit, avec un zébu tout moche que le troupeau rejette... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑