Les bonnes

Les capacités voluptueuses de la nouvelle petite bonne subjugue les tribades domestiques… Armelle n'était arrivée que du matin et, chaque fois qu'il y avait une nouvelle, Marie, la régisseuse, en arborant un sourire complice, confiait pendant une semaine à Irène le soin de l'informer des habitudes de la maison et lui avait ordonné de ne... Lire la Suite →

Petites scènes amoureuses

L’oreille collée à la cloison, à l’instar de Pierre Louÿs, écoutez les dialogues de ces filles relatant leurs turpitudes sexuelles… (Avant-propos de Max Obione) « Que voulez-vous… il aime les bonnes, il en raffole, et toute la domesticité est offerte à sa lubricité. Sa passion des servantes, des cuisinières, des femmes de chambre, de ces filles,... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑