Soumissions-2 #Rebellions

Quand Aurélie, la dominée, se rebelle pour endosser le rôle de dominatrice… Un an déjà ! Le temps passe toujours plus vite lorsqu’on croque la vie à pleines dents. Sans nul doute Aurélie appartenait à cette catégorie. Douze mois auparavant, elle était devenue suffisamment riche pour arrêter de travailler. Initiée par son homme, Jérôme, aux... Lire la Suite →

BigHorn 01

Quand le capitaine BigHorn pirate le cœur de la sensuelle comtesse Molly… montez à l’abordage en sa compagnie…   — Bonjour Comtesse, reconnaissez-vous votre pirate après tant de jours de mer ? — BigHorn, mon amour ! — Venez tout contre moi que je vous étouffe dans mes bras. — J’accours ! — Diable !... Lire la Suite →

L’Année en pente raide

25 auteurs, 25 regards  sur l’année écoulée, entre catastrophe climatique, terrorisme, pandémie et confinements. Une évocation en noir, en rose, en rouge sang…   Une année en pente raide ? À coup sûr titre judicieux quand on dresse la liste suivante : pandémie – confinement – déconfinement – laisser aller total, tout va bien, chère... Lire la Suite →

La Volupté des courbes

Dévalez les courbes sur le toboggan du plaisir… Parfois, quand je m’ennuie, j’écris des nouvelles érotiques. Je les envoie chez un éditeur du genre. Il lui arrive de les publier. J’ai fait connaissance avec des filles qui font comme moi, elles écrivent en dilettante. On a la même maison d’édition, ça crée des liens. Au... Lire la Suite →

Loulou

L'itinéraire rocambolesque et amoureux de Marie-Louise Berthet, successivement fille de joie, bonne sœur et anarchiste…, surnommée Sœur Fouettard eu égard à sa spécialité cinglante… QQQ     […] Alors n’écoutant que mon désir, je tire la lieuse de chanvre qui lui sert de ceinture et je l’enjambe m’asseyant sur ses genoux. Je fourrage son bourgeron et... Lire la Suite →

Hombres

Quand la poésie du pauvre Lelian transcende ses amours mâles…   [...] Mes amants n’appartiennent pas aux classes riches : Ce sont des ouvriers faubouriens ou ruraux, Leurs quinze et leurs vingt ans sans apprêts sont mal chiches De force assez brutale et de procédés gros.   Je les goûte en habits de travail, cotte et... Lire la Suite →

Ô Plaisirs !

Poursuivre la merveilleuse exploration de la carte du Tendre et du cru... [...]Au début, je vous avoue que j'étais un peu gêné. Je me souviens de la première fois. J’avais été réveillé par les ébats d’un couple dans la chambre voisine : des cris et des coups contre le mur m’avaient d’ailleurs fait d’abord penser qu’il... Lire la Suite →

Bande-Son

Un hôtel aux cloisons trop minces, des cris et des gémissements de bonheur dans la chambre d’à côté, un cinéma érotique très chaud se met en place dans la tête de celui qui écoute… — Embrasse-moi, embrasse-moi, viens dans mes bras. — Ah, mon Dieu, cela a été si long  !  ! Plus jamais, plus jamais… Voix... Lire la Suite →

Obiettivo Lunare

Une jolie femme un peu perverse ne se dévoile qu’en ligne, de préférence en douce compagnie féminine, et affame son amant virtuel consumé de désirs… Lucine lui révéla peu à peu sa sensualité explosive, sa bisexualité épanouie, occasionnelle mais récurrente, ses expériences de triolisme raffiné avec Paul son défunt mari et Elsa une éditrice de... Lire la Suite →

Sainte Valentine 2020

La parité n’exige-t-elle pas qu’on glorifie Saint Valentine, la patronne des amoureuses ? Chaque 14 février, les auteurs SKA la célèbrent à leur façon…  Comment les auteurs SKA font-ils la fête à Saint-Valentin ? En célébrant son pendant : Sainte-Valentine pardi ! Un peu à l’antique, quand les prêtres nus de Junon couraient les rues, en touchant les jeunes... Lire la Suite →

Punitions

L’itinéraire d’une belle martyrisée par un monstre, qui connaitra un doux épilogue… — Mon épouse veut faire repentance de son manque de soumission, vous allez donc lui administrer une punition. Comme c’est la première fois, disons… deux coups de fouet. Aliénor comprend enfin la raison de ce fouet accroché dans sa chambre. Terrifiée, elle supplie en... Lire la Suite →

Fesse-moi

Une femme délaissée ravive sa libido avec des partenaires qui répondent à son fantasme ultime de fessée. Il s'assied au bord du lit, me place, ventre sur les genoux, culotte de dentelle rose-beige à mi-cuisses, robe relevée sur les hanches. Avec ses mains puissantes de maçon, ça devrait le faire. Je vais y aller crescendo,... Lire la Suite →

Armelle et les femmes

Armelle s’éclate avec ses copines mais ne dédaigne pas s’abandonner entre des bras masculins… Armelle avait compris. Elle avançait lentement sous la table, nue comme Albane l’avait demandé et s’approchait d’elle dont les jambes s’entrouvraient. Sous la toison fauve de son amie s’ouvrait cet endroit qui l’avait troublée au point d’en avoir peur. Posant ses... Lire la Suite →

Prothésez-nous du mâle

Rholalala Madame Solange démonstratrice de la société Foofoon.. Quand la vente privée de sextoys vire à l’orgie…  QQQ sur l’échelle de l’érotimètre SKA… Je constatais avec satisfaction qu’on encochait avec alacrité les bordereaux de commande. — Pour vous remercier, la maison Foofoon vous offre ce magnifique shorty noir, en matière extensible, pour votre homme, votre amant... Lire la Suite →

Sainte Valentine

La parité n’exige-t-elle pas qu’on glorifie Saint Valentine, la patronne des amoureuses ? Chaque 14 février, les auteurs SKA lui font la fête à leur façon… Frotter encore sa joue au creux doux. Respirer, avidement, puis repartir en musardant. Dans la pénombre, la ligne de poil qui part de la poitrine et descend vers le ventre,... Lire la Suite →

Clic-clac

Quand le photographe de mode succombe au charme incandescent de son modèle… Alors que je me plonge dans l’examen de la nouvelle série, moins intéressantes que les premières, et que je constate que la photo finale ne fera pas partie de celles-ci, goûtant un moment de calme qui me laisse espérer que je vais me ressaisir,... Lire la Suite →

L’auberge rose

Où le héros hérite d’un lupanar pour y satisfaire ses fantasmes… en compagnie de recrues canon… QQQ sur l’échelle de l’érotimètre SKA…  …Ton prénom, c’est… ? — Marylin… Marylin ne relève ni le tutoiement, ni mon regard appuyé. Je suis persuadé de la rendre folle de désir. Je le sens. Dès que je suis entré dans l’étude, j’ai... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑