La belle-mère

Quand le gendre s’acoquine à la belle mère qui cachait bien sa libido exacerbée… Lentement, elle déboutonna son chemisier de ses doigts vernis de rouge. Elle dévoila des épaules osseuses, à l’architecture fine, puis se tourna vers moi. — Regardez comme mes tétons sont dressés, me dit-elle en me fixant sans expressivité. Il va falloir vous... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑