Dom Bougre, portier des Chartreux

Une figure de moine paillard, bougrement bien restituée dans ce classique de la littérature libertine. Ma main, timide dans les commencements, mais devenue plus hardie par la facilité qu’elle trouvait à se satisfaire, descendait insensiblement du col à la gorge, et s’appesantissait avec délices sur un sein dont la fermeté élastique la faisait tant soit... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑