Popa

Rassembler deux solitudes et des océans de malheur n’a jamais permis de construire le bonheur. A moins que… Elle disait Popa en laissant traîner sa voix nasillarde sur le o comme si elle en suçotait la rondeur. Ses yeux de chat clignaient dans le soleil et le vent soulevait sa frange trop sérieuse. Elle devait avoir deux ans, peut-être trois.... Lire la Suite →

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑