Petites scènes amoureuses

L’oreille collée à la cloison, à l’instar de Pierre Louÿs, écoutez les dialogues de ces filles relatant leurs turpitudes sexuelles… (Avant-propos de Max Obione) « Que voulez-vous… il aime les bonnes, il en raffole, et toute la domesticité est offerte à sa lubricité. Sa passion des servantes, des cuisinières, des femmes de chambre, de ces filles,... Lire la Suite →

Journal d’une enfant vicieuse

Dévergondages, fessées et pétarades, entre autres, relatées par une fillette passablement délurée… Et m’écartant les fesses, elle me cingla la chair à l’endroit coupable, sur les parois mêmes du trou indiscret. Je rugis, je me tordis. Il fallut toutefois supporter aussi le fouet dans cette partie sensible, après avoir eu les fesses et les cuisses... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑