Hombres

Quand la poésie du pauvre Lelian transcende ses amours mâles…   [...] Mes amants n’appartiennent pas aux classes riches : Ce sont des ouvriers faubouriens ou ruraux, Leurs quinze et leurs vingt ans sans apprêts sont mal chiches De force assez brutale et de procédés gros.   Je les goûte en habits de travail, cotte et... Lire la Suite →

Obiettivo Lunare

Une jolie femme un peu perverse ne se dévoile qu’en ligne, de préférence en douce compagnie féminine, et affame son amant virtuel consumé de désirs… Lucine lui révéla peu à peu sa sensualité explosive, sa bisexualité épanouie, occasionnelle mais récurrente, ses expériences de triolisme raffiné avec Paul son défunt mari et Elsa une éditrice de... Lire la Suite →

Petites scènes amoureuses

L’oreille collée à la cloison, à l’instar de Pierre Louÿs, écoutez les dialogues de ces filles relatant leurs turpitudes sexuelles… (Avant-propos de Max Obione) « Que voulez-vous… il aime les bonnes, il en raffole, et toute la domesticité est offerte à sa lubricité. Sa passion des servantes, des cuisinières, des femmes de chambre, de ces filles,... Lire la Suite →

Volte-face

Le virage sensuel d’une belle veuve privée d’amour qu’emportent les frasques amoureuses de sa voisine... Amélie, qui a cru entendre des cris, surveille à nouveau la porte de sa voisine. Elle voit partir l’inconnu, le suit des yeux. Elle se dit qu’il a plutôt belle allure. — Se faire reluire la poupougne par un tel... Lire la Suite →

Le culte de Thérèse

Dans la famille trio-de-poêle, on sacrifie au culte de Thérèse… cette fratrie lubrique pratique avec ferveur et profondeur jusqu’à l’obsession… Le lendemain, le soleil tapait à plein. Chantonnant, échangeant des plaisanteries gaillardes, les frères travaillèrent dur en compagnie de leur sœur. Vers midi, rouges et en sueur, ils finissaient de charger la charrette, quand les... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑