Typhoon

Il faut s’y résoudre, il arrivera que, tôt ou tard, vous quittiez l’être aimée qui se consolera dans les bras d’un autre…  Je te voulais comme jamais. J’ai trouvé l’ouverture de tes lèvres après quelques refus, et tu t’es assouplie jusqu’à fondre sur ma langue. Tu ondoyais à quatre pattes ; tes bas étaient la seule trace d’humanité dans le tableau ; tout... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑