La charmante petite femme de mon voisin

Le traducteur de polar islandais a l’ouïe délicate…  MON VOISIN continue à m’obséder. Au point de l’imaginer à la place de chacune des victimes qui finissent assassinées dans les polars que je traduis pour gagner ma pitance. Maigre, ma pitance, rien à voir avec les choux gras d’un tueur à gages. Ne rêvons pas, je... Lire la Suite →

Chaussette

La chaussette rigole de l’angoisse de l’amant… qui cherche en vain sa chaussette égarée… aïe ! c’est pas un cadeau… Je les entends pousser des cris de bête en s’arrachant leurs vêtements : « Vite ! On a une heure devant nous avant qu’il ne rentre… je l’ai appelé, il est bien dans le train de 18 heures… — Ah !... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑