Sœur Fouettard - 5

Sœur Fouettard 5

Son poignet toujours pressé de fouetter allègrement les derrières des puissants, Sœur Angélique reprend espoir après l’amnistie des Communards… Julien, le promu compagnon, est venu dans la chambre. Je me suis donnée à lui toute nue, il a pleuré car c’était la première fois qu’il me voyait ainsi. Nous avons baisé comme si nous allions…

Plus mort, tu meurs

Plus mort tu meurs

Le fils du tueur, tueur lui-même, doit honorer un contrat, et qu’importe la cible… La chambre était plongée dans une demi-obscurité à peine égayée par la lueur rougeâtre de la lampe de chevet et par les quelques rais de lumière blanche qui s’échappaient des volets ajourés des deux fenêtres, zébrant les murs et les meubles.…

Juste un weekend

Juste un weekend

Un embrasement des sens, le temps d’un weekend, méritant d’être couché par écrit… « J’ai presque pas dormi. Karl était calé dans mon dos, sa main entre mes seins. Je sentais son souffle chaud dans ma nuque, sa respiration régulière. Nous deux nus, notre première nuit, son corps chaud, ses cuisses collées à mes fesses,…

Mortelle Sultane

Mortelle sultane

Une course-poursuite dans un Paris pétrifié par les assassinats du mois de janvier 2015. « Si vous le dites, brigadière ! » Sans doute s’est-elle rendu compte de l’épaisseur des conneries qu’elle assène. En matière d’épaisseur et de cuisses de dinde, d’ailleurs, l’uniforme, décidément, ne pare pas à toutes les tares esthétiques. Je redescends d’un…

Dom Bougre

Dom Bougre, portier des Chartreux

Une figure de moine paillard, bougrement bien restituée dans ce classique de la littérature libertine. Ma main, timide dans les commencements, mais devenue plus hardie par la facilité qu’elle trouvait à se satisfaire, descendait insensiblement du col à la gorge, et s’appesantissait avec délices sur un sein dont la fermeté élastique la faisait tant soit…

OBIONE la compil'

Obione, la compil’

Un recueil de 20 nouvelles dans lequel Max Obione fait mouche, en plein dans le cœur noir de la cible… Elle sentit une sueur chaude envahir le bas de son dos. Elle connaissait le danger, elle avait lu les cahiers, elle avait près d’elle cet écrivain que l’institution psychiatrique allait détruire à force d’électrochocs et…

Chroniques d'Elles

Chroniques d’Elles

Des instantanés de vies féminines exposés avec le brio d’une artiste du court-lettrage… Les yeux fermés, elle l’approche de sa bouche, pose ce petit morceau de fraise, à peine, sur ses lèvres. Le pose seulement. Elle lèche doucement la chair grenue de la fraise, les doigts frais qui la tiennent. Doucement. Tout doucement… la fraise……