Eau dormante

Pour son dernier dossier, la juge d’instruction mène seule ses investigations. Sur place, elle hume l’odeur du crime…

À côté des vêtements d’homme un peu vieillots, s’entassent des piles de dessous féminins sexy à dentelles, bien rangés par couleur, rouges ou noirs, des porte-jarretelles, des nuisettes, des menottes et une ceinture de chasteté ! Le vieux a le droit de se payer du plaisir solitaire, certes, mais tous ces accessoires… Il y a de quoi se poser des questions. Plus ça va, plus la piste du mobile financier lui semble inconsistante.

L’art du récit court nécessite des ingrédients bien choisis, une absence d’enjolivement stylistique, au service d’une efficacité fictionnelle. Cet art, Marie Remande le possède.

Eau dormante, Marie Remande, nouvelle, collection Noire sœur, 1.99
EAN 9791023406054

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :