Salves

Salves

Une femme entre en dépression comme d’autres partent en guerre. ENFIN, JE NE LES AIME PLUS. Je ne sais plus vraiment quand ça a commencé. Non, ce n’est pas venu d’un coup, comme ça, non. C’est arrivé petit à petit. Ça s’est infiltré en moi, comme une bactérie dans une plaie mal soignée. L’infection a…

Cohabitation

Cohabitation

Dilemme d’un dragueur gauchiste : une « chaudasse » encartée à droite ou une militante communiste de devoir ? CE QUI M’A TOUJOURS GÊNE, chez la passionaria communiste, c’est cette impression de la voir coucher comme elle milite, avec hargne, pas parce qu’elle en a simplement envie. Baiser par nécessité idéologique, parce qu’on a peur…

Dead girls

Dead girls

Impossible pour un privé désargenté de résister à une fille pleine aux as, même si elle a la langue bien pendue. QUAND ELLE EST ENTRÉE dans mon bureau, je me suis dit tout de suite que le mieux à faire, c’était de la prendre à bras le corps et de la jeter par la fenêtre…

Folie-cul

Folie-cul

Entre fantasme et réalité, les manifestations ardentes d’une passion partagée. LES REMOUS DE SA VESTE taquinaient la frontière de ses cuisses, encadrant un cul à nul autre pareil qu’elle portait haut, nu, avec arrogance. Deux hémisphères pommés, fermes et souriants – en état apparent de bonne santé – perchés à l’extrémité d’interminables gambettes elles-mêmes prolongées…

Maty

Maty

L’amour, même en musique, peut mener à tout, y compris au pire. IL ÉTAIT RAIDE DINGUE de sa peau bronzée au goût piquant, de sa crinière brune toute bouclée dans laquelle il perdait son visage, yeux clos et narines palpitantes, de son minois de chatte sauvage, du machiavélisme mutin qu’elle mettait à emmener sa jouissance…

La peau sur les mots

La peau sur les mots

Connexion entre deux écrivains. Une œuvre à deux voix, magistrale ! D’octobre 2004 à mai 2007, alors que celui-ci était emprisonné à Fresnes, Hafed Benotman – alias H.B. Murdos – et  Brigitte Guilhot – alias M.B. Lupa – ont entretenu une correspondance intense ponctuée de rendez-vous au parloir qu’ils appelaient le cube. Entre recueil poétique et…

Glock 17

Glock 17

La vengeance est un plat qui se mange froid, assaisonné au Glock 17 par l’héroïne décidée à faire payer l’addition de sa vie ratée. ELLE ENVELOPPE ALORS LA CROSSE d’une main, de l’autre fait coulisser le canon, redresse le torse et, bras tendus, brandit droit devant elle le Glock 17. Elle fixe un point invisible…