Kikuchiyo

La belle Kikuchiyo chantée par Pink Martini a inspiré les auteurs du 16e Festival de Mauves en Noir…

Elle s’appelait Kikuchiyo… 

À travers la nuque de son cou en porcelaine
La lumière bleue du night-club se balançait
Je la tenais pendant que nous dansions
Je sentis ses douces épaules trembler
Pourquoi cette tristesse…
pourquoi cette tristesse ?
 

J’aurais aimé que ça ait pu continuer
Ensemble passant du temps à Akasaka
Dans un hôtel en cette nuit brumeuse
Nous avons passé la nuit dans la passion
Et puis… le rougissement de ses joues tendres
Versé des larmes… des larmes solitaires 

Elle s’appelait Kikuchiyo
Me disant d’oublier tout
Notre seule nuit ensemble
Elle a disparu laissant seulement
Son doux parfum s’attarder doucement
Dans le brouillard… dans le brouillard 

Son nom était Kikuchiyo…(Traduction de Max Obione)

Nous publions le recueil collectif de nouvelles noires issues du concours organisé à l’occasion du Festival Mauves en Noir. Le thème 2017 était : Kikuchiyo de Pink Martini. Les textes des auteurs lauréats auxquels s’ajoutent ceux d’auteurs confirmés composent cet ouvrage. C’est le mérite de l’édition numérique que de conserver la vie à des textes pouvant disparaitre dans la grande nuit des écrits sans mémoire.

 Kikuchiyo, collectif, recueil de nouvelles, collection Noire sœur, 3,99 €
EAN 9791023406276

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :